Les différents degrés de l’entorse de la cheville

FacebookPartager/Marquer

Habituellement, si quelqu’un se blesse à la cheville, il est probablement victime d’une entorse de la cheville. Une entorse se produit lorsque les petits ligaments liés à l’articulation de la cheville se déchirent. Les ligaments sont des bandes de tissu fibreux qui relient les os entre eux. Bien que ce genre de blessure peut se produire lors d’une pratique sportive, il arrive fréquemment d’avoir une entorse de la cheville lors d’une marche sur un terrain accidenté, un trottoir ou dans une autre activité de la vie quotidienne.

Une entorse de la cheville se produit quand une personne « roule » le pied vers l’intérieur. Suite à ce type de blessure, il est possible de rencontrer des difficultés pour marcher, de ressentir une forte douleur et un gonflement. Les rayons X sont importants dans le diagnostic de sorte que le médecin sera en mesure de se prononcer sur la possibilité d’une fracture.

2) Les différents degrés de l’entorse de la cheville

A) Le premier degré

Ce type d’entorse est bénin.

Un gonflement, une douleur et une raideur articulaire peuvent être ressentis.

Cette entorse se manifeste par une petite déchirure du ligament, sans qu’il n’y ait un relâchement de celui-ci.

D’ordinaire, une attelle suffit comme premier soin.

B) Le deuxième degré

Une douleur modérée voire sévère, un œdème (gonflement) et une raideur articulaire peuvent être ressentis.

Ce type d’entorse entraîne une perte modérée de la fonction de la cheville avec plus de difficulté à marcher ou même à soulever les orteils.

Il faut parfois jusqu’à trois mois pour retrouver la pleine force et la stabilité.

C) Le troisième degré

Une douleur intense peut se manifester ainsi qu’une rigidité du gonflement des articulations.

Une rupture complète du ligament (généralement du complexe latéral) a généralement lieu.

Habituellement, une immobilisation totale de la cheville est nécessaire pour guérir.

Une intervention chirurgicale n’est pas forcément nécessaire, un traitement conservateur est d’ordinaire proposé.

Le temps de récupération peut être plus long, parfois jusqu’à quatre mois.

3) Les bretelles de soutien

Une entorse de la cheville bénigne ou grave peut être soulagée à l’aide d’un « support ». Il en existe différentes sortes qui pourront aider à réduire la douleur, augmenter la stabilité et favoriser la guérison grâce à l’appui qu’ils sauront apporter.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *